The Second Web, un Internet dans l’Internet!

L’idée n’est pas forcément facile à comprendre à première vue, mais finalement, c’est tout simple et ça doit rapporter pas mal d’argent à son créateur, un jeune Autrichien de 16 ans.

Concrètement, The Second Web, c’est Internet dans Internet, un navigateur dans votre navigateur… Et ce navigateur reprend Internet comme à ses débuts: aucun nom de domaine créé, aucun site en ligne. L’idée (qui risque d’être fructueuse) qu’a eu ce jeune autrichien est tout simplement de vendre des noms de domaine à l’intérieur de ce site. Par exemple, vous achetez Google.com à l’intérieur, The second Web vous permet de rediriger ce domaine vers votre site, mais on est toujours à l’intérieur du navigateur du Second Web.

second-web

Les noms de domaines sont vendus 5$, avec seulement les domaines en .com disponibles. Le créateur pourrait à la limiter pousser encore plus le jeu en ajoutant la possibilité de créer des noms de domaine en .fr, .net, etc. Et multiplier ainsi encore plus les bénéfices (rappelons que pour lui, un nom de domaine est une simple entrée dans une base de donnée: "pseudo-url 2nd Web" + "url de destination") ! Pour l’instant ce sont 5000 noms de domaines qui ont étés vendus, donc 25 000$ de gagnés.

second-web-404

A sa place, j’aurai carrément poussé le délire encore plus loin, avec non seulement d’ autres extensions de domaine classiques (.fr, .org, .net), mais également des extensions personalisées que pourraient acheter les internautes (comme les extensions que l’on pourra bientôt acheter, à conditions d’avoir le porte-monnaie qui suit évidemment), et finalement… pour aller jusqu’au bout: un petit navigateur, genre "2nd Firefox" qui, au lieu de chercher les URL dans des DNS irait fouiller dans la base de The Second Web, qui n’est finalement qu’une sorte de serveur DNS sans en être un! En fait, c’est tout le web qui pourrait être recréé dans ce Web.

Et là, quand cet autrichien parle de 2eme Web, c’est pas notre ridicule Web 2 participatif!

Enfin, tout ça c’est ce qui serait faisable, mais faire acheter 5$ des 2ndWeb-Nom de Domaine comme Apple.com, Live.com, Google.com ou Microsoft.com risque de lui apporter rapidement des soucis juridiques avant qu’il n’ait le temps de développer tout ça.

Allez y jeter un oeil, ça se passe ici.

Source: Korben

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. brakwiz dit :

    En fait, je vois pas trop l’intérêt, qui va surfer sur le secondweb ?

  2. Matt dit :

    Je suis pas sûr qu’il y ai un intéret, c’est juste un gros coup de buzz qui réussit pas mal pour le moment… On ne surfera pas sur le secondweb, mais les gens achètent quand même un domaine pou ramener du traffic vers leur vrai site (enfin je pense). Par exemple pour google.com, pas mal de monde doit essayer l’URL dans le 2nd Web, ça doit être intéressant d’être au bout…

  3. brakwiz dit :

    Je reste quand même septique, mais c’est vrai beau coup de buzz ! Surtout à 16 ans (la aussi je suis setique) 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *