Drôles de menteurs

La comédie Drôles de menteurs est au Théatre du Petit Gymnase à Paris depuis le 11 mars. La pièce écrite par Tony Harrisson et Cécilia Mazur s’articule autour d’un trio composé de David Baiot, Ariane Brodier et Stéphanie Pasterkamp.

droles-de-menteurs

L’histoire s’articule autour d’Anthony (David Baiot), acteur presque trentenaire qui tente de vivre de son métier. Sa vie professionnelle n’est pas un succès puisqu’il enchaine les petits rôles, et sa vie personnelle n’est pas réellement mieux. Anthony est le stéréotype du séducteur : il passe la pièce à draguer à gauche pendant qu’il se réconcilie à droite. Ses conquêtes s’enchainent. Anthony est perdu entre Sophie (Stéphanie Pasterkamp) – son officielle, Jess (Ariane Brodier) – sa régulière, Chouchana (aussi interprétée par Ariane Brodier), et les autres.

La pièce est écrite en plusieurs sketches liés entre eux dans lesquels interviennent les 3 acteurs principaux, mais aussi Sylvain Templier et Richard Bartolini pour les rôles masculins. Un des points qui m’a gêné est la multiplication des rôles qui sont interprétés par chaque acteur. Ariane Brodier, Stéphanie Pasterkamp, Sylvain Templier interprètent tous les 3 plusieurs rôles dans la pièce selon le tableau. Les rôles sont d’autant plus confus que les différences de costume / caractère entre une Ariane Brodier « Jess » et une Ariane Brodier « Chou » ne sont pas forcément suffisant pour être captés rapidement. En dehors de ça, Drôles de Menteurs reste une comédie très agréable. Certaines scènes vous feront sourire, d’autre rire. Des jeux de mots rythment la pièce, et donnent au « tout » un côté sympathique.

Alors, tentés ?  Vous avez jusqu’au 20 juin !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Pascal G dit :

    J’ai vu la pièce cette semaine, c’est drôle et moderne ! A voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *