ICANN, 185 000$ pour une extension personnalisée – Cher, ou non?

185000$ pour des frais de dossier à l’ICANN, c’est bien cher!

Le 23 juin dernier, je publiais un article concernant l’ annonce de l’ ouverture des extensions de domaine personnalisées qui va avoir lieu au premier semestre 2009. Suite à cette annonce, on avait pu observer beaucoup de réactions concernant de nombreuses possibilités de spam et de cybersquatting qu’ offrent ces extensions.

Finalement, la chose risque d’ être beaucoup plus compliquée que prévue puisqu’ hier, l’ ICANN (organisme gérant les noms et extensions de domaines) a annoncé le prix à payer pour ouvrir un dossier d’ extension de domaine. Le tarif s ‘élèvera donc à 185 000 dollars pour ensuite créer l’ extension de domaine pour l’ utiliser, ou pour le rentabiliser en devenant registar de noms de domaine. De plus, une sorte d’ impôt sur les revenus sera instauré par l’ ICANN, obligeant tout registar à reverser 5% du chiffre d’ affaires réalisé sur la vente de noms de domaines. Rien que ça! On peut rappeler que l’ ICANN est une organisation à but non lucratif, et que les 185 000$ ne serviront qu’ à couvrir les frais engendrés par l’ examen du dossier.

Une estimation a été faite par l’ organisme, qui prévoit de vendre 500 extensions différentes, parmi lesquelles certaines risquent d’ être vendues aux enchères si les demandes de dossiers ne peuvent être départagées autrement. On parle par exemple du .science, qui pourrait grimper à des sommes à 9 chiffres à cause des enjeux qui en dépendent.

Un peu de calcul, pas si cher que ça?

500 x 185 000 = 92 500 000$ qui reviendront à l’ organisation non-lucrative (ICANN).

Pour une extension :

L’ achat rapportera donc au minimum 185 000$ à l’ ICANN. Si le détenteur décide de devenir registar, il vendra ses noms de domaines environ 50$ par an à cause du fort investissement de départ, et pour préserver une certaine rareté pour le début. Disons qu’ il en distribuera 10000 par an (étant donné que cette extension sera demandée de tous par son originalité, mais chère tout de même), il obtiendra rapidement ses 185 000$ de départ puisqu’ en un an, ses domaines lui auront rapporté (sans compter d’ éventuels coûts annexes) : 500 000$.

La bascule est vite faite, même en reversant 5% à l’ ICANN (soit 25 000$ pour l’ année 1). Il lui restera donc 475 000$, soit 290 000$ de plus que son investissement de départ. En appliquant ensuite les diverses taxes, on attendra environ les 200 000$ de chiffre d’ affaires, et ce par an, de quoi réinvestir pour l’ année suivante dans (pourquoi pas) une autre extension, et encore doubler ce chiffre.

Finalement, l’ achat d’ une extension est un investissement, mais ce n’ est pas forcément une somme perdue, bien au contraire. On pourrait voir se créer peut-être plus de registar que prévu!

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Touchcream dit :

    Waw ! très belle analyse du sujet, si j’avais assez je m’achèterai bien une extension, comme .blog par exemple 🙂

  2. Matt dit :

    Merci :-). C’est clair que le .blog est intéressant… Je sais pas s’il sera acheté par quelqu’un, c’est quand même un terme international, donc ça doit pouvoir être intéressant.

  3. Mycado dit :

    185.000$ ça commence à faire un bel investissement quand même (surtout pour un étudiant :D)

  1. 16 novembre 2008

    […] Le futur des noms de domaine: de nouvelles extensions vendues au prix fort par l’ICANN […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *